Feijoada (à ma façon)

Feijoada (à ma façon)

À son retour du Brésil, mon Homme a rapporté des haricots noirs "feijao preto" et de la "farofa", de la farine de manioc. Bref, les ingrédients principaux de la Feijoada, me dit-il.

Intriguée, je suis allée voir sur différents sites qui expliquaient la préparation, étant donné que je n'y avais jamais goûté. Avis aux puristes: la recette qui suit n'est pas celle d'une Feijoada traditionnelle, mais d'un plat qui tend à s'en rapprocher (un mix des différentes recettes trouvées sur la toile), compte tenu des moyens du bord :)

Pour la petite histoire, l'origine de la feijoada remonterait à l'époque de l'esclavage, lorsque les esclaves dans les cuisines récupéraient les morceaux de viande que leurs maîtres dénigraient (pieds, langue, abats) et eurent l'idée d'en faire un ragoût avec leur portion de haricots qu'ils recevaient une fois par jour. Aujourd'hui, ce plat est emblématique du Brésil, et dans nos bouches, c'est aussi la fête!

La manière de l'accompagner, là aussi, différe : certains accompagnent la feijoada seulement de riz et de farine de manioc, d'autres ajoutent du chou vert, de l'orange... Celle qui suit sera accompagnée de tous ces ingrédients-là :)

 

Ingrédients pour la feijoada:

  • 250 g de haricots noirs
  • 150g de jarret de porc fumé
  • 3 càs d'huile d'olive
  • 2 gousses d'ail dégermées
  • 1 gros oignon
  • 100 g de viande séchée de boeuf
  • 2 saucisses (cervelas)
  • 2 feuilles de laurier
  • poivre
  • 500mL d'eau de trempage des haricots + 700 mL d'eau

 

Ingrédients pour l'accompagnement

  • 5 jolies feuilles de chou vert
  • 4 gousses d'ail dégermées
  • Huile d'olive, sel et poivre

Pour le riz, et les quartiers d'orange, inutile de vous indiquer la marche à suivre :)

Feijoada (à ma façon)

Préparation :

La veille : mettez les haricots à tremper pendant une nuit (au mieux 24h) avec au moins le triple d'eau. S'il en manque, n'hésitez pas à en rajouter.

Le jour J:

  • Dans une casserole à fond épais, faites dorer la viande, découpée au préalable, avec 2 càs d'huile d'olive et le poivre (si vous y mettez de la viande séchée, elle est déjà salée, inutile d'en rajouter), réserver ensuite dans une assiette.
  • Dans 1càs d'huile, faites dorer ensuite dans la même casserole l'oignon et l'ail d'abord, ensuite ajoutez la viande, les haricots, le laurier, et couvrez d'eau. La cuisson dure au moins deux heures, dès que les haricots deviennent tendres, remuez entre temps avec une cuillère en bois et n'hésitez pas à rajouter un peu d'eau si vous voyez que cela accroche au fond.
  • Quand la fin de la cuisson arrive à grands pas, prélevez une petite louche de haricots et écrasez-les à la fourchette pour en faire de la purée. Ajoutez cette purée à votre feijoada pour épaissir la sauce.
  • À part, préparez le chou: coupez les feuilles lavées et séchées en lanières, avec 4 gousses d'ail coupées en petits morceaux et de l'huile d'olive. Faites "tomber" les feuilles une dizaine de minutes.
  • Servez la feijoada avec le riz, l'orange et le chou. Si vous préférez, à la place du riz, servez la farofa (la farine de manioc). Le but du jeu étant de mélanger le ragoût de haricots noirs au riz (mais c'est moins esthétique sur les photos ;))

 

Le jeu en valait la chandelle, au final, cela ressemble à une sorte de cassoulet brésilien et c'est absolument délicieux. En revanche, si vous le préparez la veille pour le lendemain, c'est encore mieux, les arômes ont ainsi le temps de se développer ; et prévoyez une petite sieste après, le plat est plutôt lourd à digérer :)

Feijoada (à ma façon)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog